Portrait

Dresser un portrait de l’enfant à haut potentiel intellectuel va bien au-delà de son score à un test de QI. Ce dernier est certes un indicateur mais pas l’unique preuve du potentiel de l’enfant, c’est une mesure relative des performances de ce dernier comparativement à sa tranche d’âge. Plusieurs indices sont, également, à prendre en compte. Chaque enfant étant unique, tous ne seront nécessairement pas présents. (PDF imprimable)

Au plan intellectuel

  • une grande curiosité (les « pourquoi ? »  sous toutes leurs formes)
  • une grande capacité d’attention sur les sujets qui l’intéresse
  • un langage élaboré, structuré (voire précoce), dès le plus jeune âge, ce sont des enfants qui n’ont pas ou très peu parlé « bébé »
  • un intérêt pour les jeux compliqués
  • l’envie d’apprendre à lire avant l’âge « classique »
  • un grand intérêt pour les lectures « encyclopédiques »
  • un grand intérêt pour les questions métaphysiques (la vie, la mort, la création de l’Univers, les origines, …)
  • un changement rapide des champs d’intérêts dès qu’ils sont maîtrisés
  • une grande mémoire
  • un grand sens de l’observation / du détail
  • une pensée créatrice, divergente qui peut générer un manque d’organisation

Au plan affectif / comportemental

  • une très grande sensibilité émotionnelle face à  l’injustice, les reproches, l’échec
  • Une tendance àla négociation dû, entre autre, à un profond besoin d’équité
  • une hyperesthésie des sens (visuelle, auditive, olfactive …)
  •  un besoin de sommeil inférieur à la moyenne
  • un très grand sens de l’humour
  • une grande empathie
  • des peurs non « conventionnelles » pour leur âge (peur de la mort vers 3 ans, ou peur de la fin du monde car le soleil explosera un jour … par exemple)
  • une préférence pour lier des amitiés avec des enfants plus âgés ou des adultes …
  • un besoin énorme de stabilité affective
  • une faible tolérance à l’autorité « brute », ces enfants demanderont sans arrêt la justification d’une règle surtout si elle n’a aucun sens à leurs yeux
  • un esprit critique très développé
  • un perfectionnisme qui amène doute, peur de l’échec et/ou proscratination
  • une motivation liée à l’intérêt

Au plan scolaire

  • une grande capacité ET rapidité d’apprentissage (le besoin de répétition est faible ou inexistant)
  • de possibles difficultés en calligraphie (surtout chez les garçons)
  • une forte résistance à l’apprentissage dit « par-coeur »
  • un ennui (rêverie ou agitation) qui peut être confondu avec du TDA(H) alors que l’attention est présente.
  • une difficulté à justifier ces résultats, à argumenter (il « voit mentalement » mais ne sait pas expliquer sa réflexion)
  • des résultats en dent scie en fonction des matières et des enseignants (lié à l’affectif)
  • une excellente expression orale pour un écrit « catastrophique »
  • une absence apparente de méthodologie, ces enfants préfèrent utiliser « leur » méthode vs les méthodes scolaires et auront besoin d’aide sur ce point.

Vous reconnaissez certains des traits de votre enfant ou de votre élève, l’aide à l’identification ci-dessous vous aidera également à évaluer la nécessité d’un test.

AIDE À L’IDENTIFICATION

L’ÉVALUATION

à lire aussi:
Portrait d’enfants doués (Arielle Adda – psychologue) : cliquez ici

à voir ou à revoir :
Documentaire de Télé-Québec : Doués et oubliés : Maman quand est-ce que j’apprends ?

facebook-48 twitter-48